Bonheur matériel / Bonheur immatériel lequel choisir ?

Le bonheur, qu’est ce que c’est ?

Par définition, le bonheur est un état de satisfaction émotionnel.

Étymologiquement, ce mot vient de l’expression « bon eür ». « Eür » issu du latin augurium, qui signifie « accroissement accordé par les dieux à une entreprise ». (Source Wikipédia)

Le bonheur est donc la finalité d’une construction, à ne pas confondre avec une joie passagère, éphémère. Ce dernier est un donc un état stable et durable.

Le bonheur est peut-être l’élément le plus crucial en matière de développement personnel. En effet, à quoi bon entreprendre, réaliser, réussir si tout cela ne conduit pas au bonheur ?

Et s’il y a bien une question que je me pose souvent, c’est celle-ci : Comment puis-je être heureux, ou plutôt comment puis-je maximiser mon bonheur ? Car il faut dire que mon bonheur ne cesse de croître chaque mois depuis maintenant quelques années. Les réponses à ces questions, je me les suis appropriées et je tâcherai, dans cet article, de vous les partager.

Le bonheur matériel

Je pense qu’il est inutile de définir ce qu’est le bonheur matériel. Il s’agit de contribuer à son bonheur par des biens, des objets physiques.

Et puisqu’une image vaut mieux que mille mots, voici une photo de moi (qui commence à dater un peu) avec ma Lamborghini Aventador. Sur cette photo, on peut dire que mon bonheur est à son apogée.

Evidemment, il ne s’agit pas de moi sur la photo.

Plus concrètement, la plupart des individus de notre société s’imagine que le bonheur se résume aux possessions matérielles. C’est-à-dire voiture de luxe, villa avec piscine, yacht…

Après tout, pourquoi pas ? Si votre objectif de vie est de posséder ce genre de bien alors foncez, mais cela ne doit pas constituer votre unique représentation du bonheur.

Définissez votre idée du bonheur avec ces images en tête et vous foncerez droit dans le mur.

Tout simplement, essayez de visualiser la scène suivante (pour ceux qui ne connaissent pas la visualisation, un article y est dédié ICI). Vous avez acquis absolument tous les biens que vous souhaitiez. Votre objectif est accompli, votre bonheur est maximal. Mais ensuite que faites-vous ? Vous n’avez plus rien à faire après avoir roulé des heures et des heures avec votre Lamborghini, votre Maserati, après avoir dépensé des millions au quatre coins du monde… Sérieusement, vous allez faire face à un ennui mortel !

Serez-vous réellement heureux ? Probablement pas ou seulement à court terme. Vous souhaiterez alors acquérir encore plus de biens, plus chers pour satisfaire vos désirs. Comme Don Juan qui court après les femmes, votre désir est insatiable et votre bonheur sans cesse redéfini selon de nouveau critères. Cette course effrénée vers un idéal inatteignable vous privera de bonheur.

Les possessions matérielles sont-elles sources de bonheur ?

Premièrement, que vous soyez millionnaire ou pas, posez-vous cette question avant chaque achat : Est-ce qu’en j’en ai réellement besoin ?

Pour tout besoin qui n’est pas vital, de première nécessité, que ce soit pour une voiture, une montre, des bijoux, du textile, des jeux vidéo… Posez-vous toujours cette question. Bien sûr, posséder des objets de valeur peut vous procurer une satisfaction passagère, ce qui n’est pas à bannir mais il ne faut pas que votre bonheur en dépende.

Si vous faites partie des consommateurs compulsifs (comme moi), prenez vraiment le temps de réfléchir avant d’agir. En effet, avec Internet aujourd’hui il suffit seulement d’un clic pour recevoir votre produit le lendemain dans votre boîte aux lettres (merci Amazon Prime). Plus besoin de réfléchir, c’est magique mais cela ne nous pousse-t-il pas à accroître notre consommation  ?

En effet, le marketing aujourd’hui est très puissant. Il a pour but de rendre le désir supérieur à la nécessité, il manipule les nerfs du consommateur.

Soyez méfiant vis à vis du marketing

L’idée que j’essaye de véhiculer est que posséder beaucoup ne suffit pas à être heureux (les gagnants du loto subissent généralement des troubles psychologiques importants). Réaliser des projets, travailler, contribuer au fonctionnement du monde, recevoir de la reconnaissance… sont d’autres critères importants. Si l’on vous propose un énorme chèque de plusieurs millions d’euros, réfléchissez à deux fois avant d’accepter. Personnellement atteindre la liberté financière sans fournir le moindre effort : non merci. La solution de facilité, quelque soit le domaine n’est pas intéressante. Faire ses preuves et être récompensé de la valeur que l’on crée par son travail ou ses projets vous rendra bien plus heureux sur le long terme.

Evidemment, accepter ce chèque peut être bénéfique pour entreprendre par exemple. Dans mon cas, d’une part, j’investirais beaucoup sur moi-même pour enrichir mes connaissances et mes compétences : coach en développement personnel, formations, séminaires, livres… Pour ensuite, d’autre part, lancer indépendamment un business, investir dans plusieurs domaines comme la bourse et l’immobilier, réaliser un projet humanitaire… Ce ne sont que des exemples, mais retenez que le bonheur ne découle pas seulement de la fortune.

Pour conclure sur cette première partie concernant le bonheur immatériel :

L’argent ne fait pas le bonheur.

Bonheur immatériel

Pour commencer cette deuxième partie, je vous laisse méditer sur un extrait du livre « Libérez votre cerveau » :

L’intérêt de l’économie de la connaissance, c’est que le savoir potentiel est infini. Tout ce qui est matériel est fini, mais le savoir potentiel est infini, étant immatériel. Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel, on le multiplie.

Idriss Aberkane

Le bonheur « immatériel » qui ne peut être matérialisé car il est abstrait, est donc la meilleure forme de bonheur à atteindre.

Comment contribuer à notre bonheur immatériel ?

Sortir de votre zone de confort !

Retrouvez l’article complet sur le sujet ICI.

Evidemment pour ceux qui suivent notre blog de près, sortir de sa zone de confort est primordial. Si nous avions un seul conseil à donner se serait celui-ci.

Sortir de cette « zone » est un véritable enseignement de vie puisque vous allez découvrir le monde qui vous entoure sous un nouvel angle.

Matthieu Cribier : « Pour moi, sortir de ma zone de confort m’a permis de développer un mental et un physique que je n’aurais pu imaginer auparavant. De plus j’ai boosté ma manière de communiquer (même si je suis encore loin du résultat souhaité), j’ai boosté ma capacité à entreprendre de nouvelles choses, à définir des objectifs toujours plus stimulants, mais aussi ma créativité et surtout je n’ai plus peur du regard des autres. Voici la recette de cuisine qui a contribué à mon bonheur. » 

Donc en résumé les avantages à sortit de sa zone de confort sont les suivants :

  • Meilleure communication avec autrui
  • Projet d’entrepreneuriat
  • Mental accru
  • Être source d’inspiration pour les autres
  • Meilleure connaissance de soi-même
  • Moins de regrets
  • Ignorance du regard des autres

Investir dans la connaissance

Aujourd’hui, notre univers s’étend comme gonfle dans le four un pudding aux raisins. C’est-à-dire que la connaissance est partout. À travers Internet, les livres, les individus… la connaissance est infinie, elle est devenue omniprésente nous finissons même par devoir ignorer une partie des informations qui se présentent à nous.

Mais la connaissance est la plus précieuse des ressources. La connaissance, rappelons-le, est infinie et immatérielle. Imaginez, un litre d’eau plus un autre litre d’eau , le résultat : deux litres d’eau. En revanche, si vous prenez une source de connaissance plus une autre source de connaissance, cela ne nous vous fait pas deux connaissances mais bel et bien une troisième connaissance nouvelle.

Voici un autre exemple plus parlant, Facebook pèse plus que Total ou le CAC 40 en Bourse, avec une capitalisation de 153 milliards (2014).

Petit rappel : Total a été créé en 1924 alors que Facebook en 2004. Total vend du pétrole, Facebook vend de la donnée.

Autre exemple avec Apple, son capital équivaut au PIB du Qatar plus le budget de la défense français.

Conclusion : connaissance (immatériel) > pétrole (matériel)

Pour en revenir, au bonheur c’est la même logique. Un bien matériel contribuera à votre bonheur, certes, mais le bonheur immatériel, et c’est une réalité, est bien plus enrichissant puisque vous pouvez le transmettre autant de fois que vous voulez.

Par exemple, votre montre, si vous la donnez alors elle ne nous appartient plus. D’un autre côté, donner l’heure, vous pouvez le faire une infinité de fois. Avec la connaissance c’est exactement la même chose vous pouvez transmettre votre connaissance sans jamais vous en séparer. Et c’est aussi la même chose avec le bonheur.

Autres sources de bonheur immatériel

Développer votre optimiste contribue énormément à votre bonheur alors ne le négligez pas. L’article détaillé sur le sujet se trouve ICI. De même pour la dopamine qui recèle bien des avantages notamment liés au bonheur.

L’opportunité de devenir une meilleure version de soi-même

En effet, le fait d’investir dans votre bonheur par le biais de valeurs immatérielles fera de vous une personne 2.0, c’est-à-dire que définir la meilleure version de soi-même suppose d’emprunter un chemin de dépassement personnel et de faire des efforts pour sortir de sa zone de confort.

Alors arrêtez-vous un court instant pour réfléchir à qui vous êtes réellement, pour vous éloigner de l’image que les autres attendent de vous et pour faire ressortir votre véritable identité.

L’Ikigai

L’Ikigai ou « raison d’être » est un concept dont les japonais sont de plus en plus friands.

Ce concept se définit selon ces 4 intersections :

  • Fais ce que tu aimes
  • Fais ce dont le monde a besoin
  • Sois rémunéré
  • Trouve ce en quoi tu excelles

Une fois que vous avez trouvé le domaine, l’activité qui réunit ces 4 intersections vous trouvez votre « Ikigai ». C’est à dire votre raison d’être, ce pourquoi vous vous levez chaque matin.

Le concept de l’Ikigai est la meilleure manière de réunir productivité et épanouissement. Intégrez ce dernier à votre vie et vous aurez la garantie de devenir une meilleure version de vous-même, heureuse et pleine de confiance en soi.


Conclusion bonheur matériel ou immatériel lequel choisir ?

Vous seul êtes capable de trancher. L’idéal pour tout le monde serait de combiner ces différentes facettes du bonheur.

L’objectif de cet article était de vous éclairer sur la notion de bonheur. N’hésitez pas à nous laisser votre opinion dans l’espace commentaire afin de poursuivre le débat.

N’oubliez pas que vous seul êtes maître de vous-même et que vous êtes le seul responsable de votre succès.

Ayez confiance en vous, il est temps de passer à l’action et de faire un nouveau pas en direction de la vie dont vous rêvez. Take The Next Step !

Matthieu Cribier

Pour vous procurer le livre « Libérez votre cerveau ! », cliquez sur l’image ci-dessous :


Vous avez apprécié cet article ? Alors inscrivez-vous à la newsletter et recevez en bonus Le Guide de la Confiance en Soi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.