Développement personnel

Comment arrêter de procrastiner ?

« Je le ferai plus tard. » ; « Aller c’est bon il y’a encore le temps ! » ; « J’ai la flemme de m’y mettre aujourd’hui… » ; « Il faudrait que je le fasse si j’avais le temps. »

Si vous avez déjà pensé ainsi alors procrastiner est un art que vous maîtrisez.

Rassurez-vous, tout le monde procrastine. C’est une tendance naturelle, l’homme (plus particulièrement le cerveau) cherche à économiser son énergie et repousse toujours le moment où il devra produire un effort. Bien entendu, en tant qu’êtres de raison nous pouvons agir sur cette tendance. Cela n’en demeure pas moins difficile. À ce propos, la science met en évidence une ressemblance frappante entre les mécanismes chimiques ayant lieu dans notre cerveau lorsque l’on procrastine et lorsque nous développons une addiction. Nous prenons plaisir à faire quelque chose de simple et peu exigeant alors que nous pourrions nous consacrer à des tâches plus coûteuses en énergie.

⚠️ Attention. Il ne faut pas confondre procrastination et fainéantise.

Un individu fainéant n’accompli aucune tâche car il n’en a pas envie et ne les estime pas nécessaires. En revanche, un individu qui procrastine comprend l’importance des tâches qu’il doit accomplir mais ne saisit pas obligatoirement l’enjeu que représente le fait d’agir maintenant ni les bénéfices qu’il obtiendra en agissant tout de suite et non demain.

Alors comment vaincre la procrastination ? Comment arrêter de tout remettre au lendemain et agir maintenant ?

Nous allons voir ensemble 5 conseils sélectionnés parmi les meilleurs. Cet article s’appuie, notamment, sur le travail de l’auteur Brian Tracy que vous pourrez découvrir dans l’ouvrage intitulé Avalez le Crapaud.

« Il faut faire aujourd’hui ce que tout le monde fera demain. »

Jean Cocteau

  • Définir la tâche la plus importante et la faire en priorité

Il s’agit de l’idée que Brian Tracy développe dans son livre. Il utilise la métaphore suivante (qui peut prêter à sourire) ; vous démarrez votre journée au bord d’un étang dans lequel se trouvent plusieurs crapauds, des petits, des gros et même des têtards. Arrêter de procrastiner reviendrait alors à commencer la journée en avalant le plus gros et le plus laid d’entre eux. Cette image, susceptible d’en écœurer certains d’entre vous, illustre à merveille l’idée de la procrastination. En effet, avaler le plus gros et le plus répugnant de ces crapauds est très certainement la dernière chose que nous souhaiterions faire. Nous aurions tendance à repousser cette action pour tenter d’y échapper.

À travers cette image, nous comprenons qu’il faut que vous vous leviez chaque matin en sachant quel est votre crapaud : la tâche la plus importante que vous avez à effectuer. Faites-la sans vous poser de questions, comme quelqu’un qui prendrait son courage à deux mains, fermerait les yeux et avalerait ce crapaud.

En appliquant cette méthode vous accomplirez chaque jour la tâche la plus importante, celle qui vous rapprochera le plus de vos objectifs et sans laisser la procrastination prendre le dessus.

De plus, l’auteur propose une méthode simple et concrète pour réussir à avaler ce crapaud. La méthode des 3 D (décision, discipline, détermination).

Prenez la décision d’avaler ce crapaud chaque matin, disciplinez-vous pour ne jamais manquer à ce rituel et faites-le avec détermination. Après quelque temps, cela sera devenu une habitude et ne vous demandera que très peu d’efforts.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le pouvoir de nos habitudes, vous pouvez lire cet article qui y est consacré.

  • Planifiez vos journées

Une journée bien remplie, dont la structure est planifiée à l’avance ne laissera que très peu de place à la procrastination.

Vous devez donc apprendre à organiser vos journées de manière optimale. Pour cela, prévoyez des plages horaires dédiées à l’une ou l’autre des tâches que vous devez effectuer.

En effet, débuter la journée avec une vision floue de son déroulement laissera le champ libre à la procrastination. Par exemple, le soir, avant d’aller dormir prévoir quelque chose comme : « Demain, de 15h à 16h, je me consacrerai à tel dossier. » et le noter noir sur blanc permettra de vous conditionner à effectuer cette tâche. Le lendemain, une fois le moment venu, vous serez prêt à vous mettre au travail. En revanche une pensée telle que : « Demain il faudrait que je travaille sur ce dossier. », vague, sans conviction laissera s’installer la procrastination. La journée du lendemain sera ponctuée de remarques telles que « Je vais le faire après. » ; « Je m’y mets dans 5min ». Vous repousserez l’échéance jusqu’au soir et prévoirez, à nouveau, de le faire le lendemain.

Pour apprendre à mieux gérer votre temps, planifier vos journées de manière efficace et déterminer quelles sont les tâches que vous devez effectuer en priorité je vous invite à vous référer à cet article.

  • Gardez continuellement votre objectif en tête

Pour lutter contre la procrastination, vous devez percevoir la valeur de vos actions. Les tâches que vous avez tendance à remettre au lendemain ont un impact sur votre avenir et sur la réussite de vos projets.

Lorsque vous entendez cette petite voix intérieure qui vous pousse à ne pas agir immédiatement, prenez un moment pour visualiser votre objectif.

Imaginons que vous désiriez réussir votre examen de fin d’année pour obtenir un diplôme. Aujourd’hui, vous devriez travailler un chapitre que vous ne maîtrisez pas encore. Pourtant, vous ne pouvez pas vous empêcher de remettre ce travail à plus tard pour vous laisser aller à des activités moins exigeantes ou, encore pire, pour céder à de fausses urgences telles que la consultation de vos messages ou du fil d’actualité de vos réseaux sociaux favoris.

C’est à ce moment que vous devez visualiser votre objectif. Asseyez-vous, prenez une profonde inspiration et imaginez-vous le jour de la remise du diplôme :

Vous découvrez que vous avez réussi votre examen, vous ressentez la joie que cela vous procure. Imaginez la manière dont vous êtes habillé, les personnes qui vous accompagnent, vos parents qui vous prennent dans leurs bras pour vous féliciter, les cris et les pleurs des autres qui, eux aussi, ont obtenu ce diplôme. Vous voyez l’émotion dans leurs yeux. Vous savez au plus profond de vous-même qu’il s’agit de la situation que vous voulez vivre.

Maintenant, mettez en lien cette projection avec le travail que vous devriez accomplir maintenant. Réviser ce chapitre vous aidera-t-il à atteindre cet objectif ? Si la réponse est oui, vous avez saisi l’enjeu de cette action alors faites-le maintenant ! Lancez-vous !

  • Changez votre vision de l’échec

Bien souvent, une piètre performance mène à la procrastination. Ainsi, lorsque vous échouez, vous avez naturellement tendance à repousser le moment où vous essayerez de nouveau par crainte d’échouer encore une fois. « A quoi bon le faire maintenant ? De toute façon, je n’ai pas réussi la dernière fois… »

Vous avez certainement déjà agi de cette manière. C’est un comportement que l’on peut observer chez les personnes qui suivent un régime alimentaire pour perdre du poids par exemple. Après avoir craqué une fois et mangé quelque chose qui sortait de leur plan alimentaire, elles culpabilisent, se disent que tout est perdu et reprennent leur alimentation habituelle remettant leurs objectifs à plus tard.

Pour arrêter de remettre à plus tard les choses dans lesquelles nous avons échoué aujourd’hui, il faut changer notre vision de l’échec et opter pour une vision plus optimiste.

Ne vous lamentez plus d’un échec. Le sentiment de culpabilité qui en découle, vous poussera à procrastiner. Afin d’être en mesure d’avancer et de continuer à marcher en direction de vos rêves même après un échec, ne voyez plus ce dernier comme une fatalité, comme un désastre. Prenez le comme une source de connaissance, analysez froidement votre échec en laissant vos sentiments de côté et tirez-en de précieux enseignements. Vous serez alors presque impatient de réessayer en appliquant ce nouveau savoir acquis à travers votre échec passé.

  • Modifiez votre perception du travail à accomplir

Ne dites plus « Je dois terminer ce devoir. » mais « Je vais travailler une heure sur ce devoir. ». Cela vous aidera à vous mettre au travail. Prévoyez une plage horaire destinée à une tâche, peu importe qu’elle soit terminée ou non à l’issue de ce temps de travail. Si vous devez absolument conclure un travail avant une échéance proche alors multipliez ce nombre de plages horaires tout en conservant des pauses entre chacune d’elles.

Le fait de vous dire « Je vais travailler 20 minutes. » plutôt que « Je vais terminer ce travail. » (bien que cela puisse prendre 20 minutes) vous aidera à arrêter de procrastiner.

Alors que terminer une tâche semble insurmontable, y travailler 20 minutes vous paraîtra anodin. Prenez donc cette habitude dès maintenant. Vous mettre au travail semblera beaucoup plus facile. Fini la procrastination !


En conclusion, la procrastination est tout à fait naturelle. Elle se distingue de la fainéantise et peut être surmontée en utilisant diverses techniques (priorités, planification, visualisation, conception de l’échec, perception du travail).

Toutefois, même en appliquant ces conseils vous continuerez probablement à remettre certaines tâches au lendemain. Dans ce cas, ce sont très certainement des tâches qui n’ont pas une grande importance pour vous. Alors pourquoi se contraindre à les effectuer ? Concentrez-vous sur l’essentiel et avancez chaque jour un peu plus.

C’est ainsi que vous atteindrez vos objectifs !

N’oubliez pas que vous seul êtes maître de vous-même et que vous êtes le seul responsable de votre succès.

Ayez confiance en vous, il est temps de passer à l’action et de faire un nouveau pas en direction de la vie dont vous rêvez. Take The Next Step !

Tom Kawczak

Pour vous procurer le livre « Avalez le crapaud », cliquez sur l’image ci-dessous :


Vous avez apprécié cet article ? Alors inscrivez-vous à la newsletter et recevez en bonus Le Guide de la Confiance en Soi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.